dimanche 11 septembre 2011

Alice Cooper; la chronique du second cauchemar

Août 1969, Alice Cooper sortait son premier album; « Pretties for You » À cette époque qui aurait pu dire que Cooper serait toujours en activité en 2011?

Personne en fait, pas même le principal intéressé!

Donc, voilà Alice Cooper sortira son nouvel album, « Welcome 2 my nigthmare », le 13 septembre prochain.


Musique d'une Nation a eu la chance de mettre les oreilles dessus.

Voici les détails techniques du disque qui sera disponible en CD ainsi qu'en vinyl. « Welcome 2 my nightmare » sort sous l'étiquette « Bigger Picture » et fait suite au disque paru il y 30 ans, « Wecome to my nigthmare ».

De plus, il y a plusieurs invités sur l'album. L'une des invitées est une bonne surprise. Il s'agit de Kesha.

Kesha est une jeune chanteuse pop américaine. Elle a co-écrite et chante en duo avec Alice la pièce « What baby want ».

Voila, c'est terminé pour les détails. L'album est comment? « Welcome 2 my nightmare » est un bon disque!

De façon générale, chaque pièce pourrait être un simple qui tourne à la radio.

Le roi du « shock rock » nous a écrit un second cauchemar qui mérite le détoure. Chaque pièce a son identité propre et c'est un plaisir fou d'écouté cet album.

Fait nouveau, en fait pour moi, Alice Cooper a inclus quelques éléments de musique électronique comme sur « I am made of you » et « Disco Bloodbath Boogie Fever ». La première partie de cette dernière a même quelques influences rap.

Le cas « What baby want » est un peu spécial. Alice et Kesha s'échangent le texte de la pièce. Lorsque j'ai entendu la pièce pour la première fois, je l'ai trouvé un peu fade... C'est peut-être du à la très grande différence d'âge et d'expérience des deux artistes... Et cela, si on peu dire de Kesha qu'elle est une artiste...

La pièce qui ferme le disque, « The underture », est une pièce instrumentale vraiment très efficace.

Alice Cooper sait encore plaire et étonner.


Sebastien Tremblay

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seuls les membres de ce blogue sont autorisés à publier des commentaires.