dimanche 28 avril 2013

Suffocation 2013 !

Bonjour Lecteurs de Musique d'une Nation.

Samedi soir avait lieu le concert de Suffocation au Club Soda de Montréal et c'est BCI qui présentait la soirée.


La dernière fois que j'ai vu Suffocation remonte à 1993 pour la tournée de l'album « Bredding the spawn ». Une mise à jour s'imposait. C'est donc la seule raison qui m'a amené à me présenter à ce concert.

Je suis arrivé tôt et j'ai pu assisté aux premières parties du spectacles.


La soirée a été ouverte par la formation italienne Adimiron. Nous étions très peu à ce moment... Je dois vous avouer que cette formation m'a laissé complètement indifférent avec son death métal qui m'a semblé avoir entendu un millier de fois...

Sans saveur...

C'est « Rings of Saturn » qui est monté par la suite monter sur scène. Tout comme « Adimiron »;« Rings of Saturn » m'était totalement inconnu.

Le groupe joue un Death Metal ultra technique dans une sauce Deathcore. Nul doute à avoir; la formation compte de très bons musiciens; il n'y a qu'a entendre leurs compositions complètement débile...

Après la prestation du groupe, je suis tout de même resté sur mon appétit... Trop de technique et sans vrai bonne mélodie.

Que voulez-vous? Je n'aime pas tout...

C'est « Jungle Rot » qui avait la tache ingrate de précéder « Suffocation » sur scène. Le groupe semble être très apprécier des gens présent qui y sont allé quelques bons thrashs au-devant de la scène.


Je n'ai que peu de commentaires... Je n'apprécie guère le Death Metal « old school » de cette formation qui me semble, une fois de plus, avoir été entendu un millier de fois...

Ce qui par contre n'enlève rien aux musiciens qui ont donné une solide prestation.

Enfin ceux qui j'ai vue en 93!

Intense et violent digne d'un concert Death Metal a été la prestation de « Suffocation ».

À ma grande surprise, Suffocation a bien vieilli !

 Le groupe était au sommet de sa forme. De plus, ils ont su doser le vieux matériel avec le plus récent. À quelques occasions je croyais revivre mes 16 ans...


Notez au passage que j'ai beaucoup apprécié entendre « Catatonia » tiré du premier disque « Human waste ».

Le chanteur du groupe, Frank Mullen, est bien meilleur qu'à l'époque. Le gars est bien plus présent et occupe toute la scène. Mullen prend même le temps d'intervenir entre chaque des titres pour donner son avis sur tout et rien; ce qui d'ailleurs, à mon avis, casse peut-être eut peu le rythme.

Le concert de Suffocation n'aurait pas été de cette hauteur sans la bonne dose de jeux de lumière qui accompagnait le groupe.

En terminant, malgré un début soirée mitiger, cela n'engage que moi, j'ai passé une bonne soirée. J'étais présent pour « Suffocation » et ils m'ont donné pour mon argent!

Merci de lire Musique d'une Nation

Sebastien Tremblay

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seuls les membres de ce blogue sont autorisés à publier des commentaires.