mercredi 18 mai 2016

Anvil is Anvil


Anvil - Anvil Is Anvil

Groupe : Anvil
album : Anvil is Anvil
Note : 4,5 / 10

Lecteurs de Musique d'une Nation; la sortie d'un nouveau disque d'Anvil est presque devenue une blague pour moi.

Il faut savoir que Anvil est un groupe heavy metal canadien qui existe depuis plus de trente ans. J'ai peine à y croire, mais le groupe existe depuis 1981 et ils ont sorti à ce jour pas moins de 16 albums studio, un album live ainsi qu’un disque DVD.

Anvil ne l'a vraiment pas eu facile durant toutes ces années. Une multitude de changements de personnel et de maison disque n'ont jamais eu raison des deux irréductibles du groupe; Steve "Lips" Kudlow à la voix et Robb Reiner à la batterie.

C'est en février dernier que « Anvil is Anvil », le dernier effort du groupe, est paru. Le disque est sorti via la maison de disque « Steamhammer ». Celle-ci était aussi au centre de la commercialisation de « Juggernaut of justice » et de « Hope in Hell ».

« Anvil is Anvil » se compose de 12 nouveaux titres qui sont tous très semblables entre eux, mais aussi aux anciennes chansons écrites par le groupe. Toutes les pièces ont de forts riffs, mais le chant et les textes sont d'un total ennui.

Les morceaux se partagent la même structure. Elle consiste le plus souvent à répéter trois-quatre fois le titre de la pièce à un moment ou un autre et agrémenter d’un riff accrocheur. Un peu comme était structuré « Metal on Metal » en 1982.

« Anvil is Anvil » n’est pas totalement mauvais, mais il sent le réchauffer et souffre d'un fort manque d’inspiration. Les titres « Doggers and run », Die for a lie » et « Zombie apocalypse » sont à mon sens les titres qui sont le mieux réussi de l’album. Ils sont des titres dans la plus pure tradition d'Anvil.

En terminant, je dirai pour «Anvil is Anvil » ce que j'avais écrit pour « Juggernaut of justice » le 4 mai 2011 et pour « Hope in Hell » le 5 avril 2014; tout est là; les mélodies accrocheuses, les bons solos, une guitare basse bien présente, sans oublier une excellente production. Sauf qu'au final il manque toujours ce petit quelque chose. Ce petit quelque chose qui aurait fait de « Anvil is Anvil » de Anvil un album et un groupe incroyable.

Mais peu importe; Anvil is Anvil!




Seb

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seuls les membres de ce blogue sont autorisés à publier des commentaires.