mardi 24 mai 2016

Megadeth - Dystopia; Bon ou mauvais ?

<br />Megadeth - Dystopia

Groupe : Megadeth
Album : Dystopia (2016)
Note : 8/10


Voilà que Dave Mustaine récidive avec sa chose; Megadeth. Le 22 janvier dernier est sorti Dystopia via Tradecraft.

Tradecaft est la maison disque fondée par le chanteur de Megadeth, Dave Mustaine, en 2013.

Par le passé, j’ai longtemps été un admirateur du groupe. C'était à l’époque des albums « Peace selles », « So far, so good, so what », « Rust in peace », « Coundown extinction » et « Youthanasia ». Je les préférais même aux albums de Metallica paru plus ou moins en même temps.

Les choses ont bien changé depuis. J’ai délaissé Megadeth au profit d'autres artistes, mais j’ai tout de même acquis les albums. Ceux-ci m’ont laissé avec un sentiment négatif à l’égard de Megadeth. Surtout avec « Super colider » paru en 2013 qui est à mon sens un flop monumental dans tous les sens du terme.

Avec la sortie de « Dystopia » en janvier, je n’avais donc aucune attente; si ce n’est que d’une quasi-certitude d’avoir à écouter une fois plus un très mauvais disque qui signerait la mort de l’icône heavy métal.

Ce fut toute une surprise dès les premiers titres. M. Mustaine semble avoir pris la bonne direction cette fois-ci. Il y a vraiment d’excellents morceaux sur cet album « Post american world », « Poisonous shadows », « Conquer or die », ou « Lying in state » en sont quelques très bons exemples. Par contre, je n'ai vraiment pas aimé le premier simple de Dystopia; « The threat is real ». La chanson me semble sortie tout droit des séances de « Super collider ».

Le type d’écriture et de structure des morceaux qui composent Dystopia rappelle celle de « Youthanasia » et « United abomination » avec une bonne dose d’inspiration supplémentaire.

http://www.megadeth.com/sites/megadeth.com/themes/custom/dysotpia/images/backgrounds/band-header.jpg

De plus, Dave Mustaine a su bien s’entourer cette fois-ci. Il y a un nouveau guitariste en la personne de Kiko Loureiro. Ce dernier officie au sein de la formation métal brésilienne Angra depuis plus de 20 ans. Il est donc un excellent musicien de longue date et cela transparaît beaucoup dans son jeu. Cela faisait longtemps que la guitare n’avait pas aussi bien cogné sur un album de Megadeth. En faite, il y a plus 15 ans de ça; lorsque Marty Freidman était de la formation !

De plus, fait remarquable, une bonne batterie semble bien de retour au sein du groupe. La batterie est bien en évidence et elle ne fait pas que tenir le rythme. Selon moi, depuis le départ du regretté Nick Menza en 1993, Dave Mustaine n’a jamais su trouver de bons remplaçants. Sauf que cette fois-ci, l’homme derrière l’instrument, Chris Adler, fait terriblement bien le boulot et amène se coter de la musique de Megadeth à un autre niveau. Sachez au passage que Chris Adler est le batteur de la formation metalcore américaine Lamb of God. Musicien aguerri et très expérimenter; il a agi comme musicien de session pour Megadeth et non pas comme un membre à part entière.

Au final, c’est peut-être ses deux éléments fondamentaux, Kiko Loureiro et Chris Adler qui donnent autant d’envergure à « Dystopia » et qui en font un très bon album de Métal.


Seb

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seuls les membres de ce blogue sont autorisés à publier des commentaires.