samedi 3 décembre 2016

Metallica - Hardwired

Résultats de recherche d'images pour « metallica hardwired to self destruct »

Groupe Metallica
Album:  Hardwired… To self-destrcut
Note: 8.5 / 10


Metallica, groupe américain qui a dès le départ a mis les bases d'un genre musical que ne laissera personne indifférant vient de mettre au monde son dixième album studio; « Hardwired… To self-destrcut ».

Résultats de recherche d'images pour « albums metallica » 

Les quatre premiers albums, « Kill em all », Ride the lighning », « Master of Puppets » et « And justice for all » étaient sensiblement la même chose; soit du « thrash metal » plus au moins bien produit, mais avec une énergie qui a fait en sorte que plusieurs titres ont marqué au fer rouge l'histoire de la musique. Malgré que ces albums fassent partie du passé, ils en demeurent des classiques du genre.

Le « black album », sorti en 1991 et produit par Bob Rock, est venu changer les choses. Metallica a osé faire autrement pour la première fois de son histoire.

Maintenant, avec les dernières productions, « Load », « Reload », « St-Anger » et « Death magnetic »; Metallica est arrivé à créer quelque chose de différent au lieu de répéter le passé.

Arrivé à ce stade Metallica est devenu un artiste plus Mature et en meilleurs position afin « Crée » quelque chose; de devenir un véritable « Artiste » au sens propre du terme et non pas seulement un groupe de musique « Heavy Métal ».


Résultats de recherche d'images pour « metallica hardwired to self destruct » 

Le nouveau disque, « Hardwired… To self-destrcut » ne fait pas exception et c'est très bien comme cela. Certes, il reste toujours des traces du passé « Thrash Metal », mais les nouvelles pièces sont beaucoup plus matures et mieux réussies que sur leur précédent disque « Death magnetic ».

À mon humble avis, « Hardwired… To self-destrcut » est tout simplement le meilleur disque « post-Balck album » que Metallica est écrit; rien de moins.

Metallica: Halo On Fire


 
En terminant, contrairement à « Death magnetic » que je ne ré-écoute pas je reviens souvent à « Hardwired… To self-destrcut ». Le meilleure pièce, selon moi, est « Halo on fire ». Celle-ci se dégage de tout le reste. 

Sebastien Tremblay

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seuls les membres de ce blogue sont autorisés à publier des commentaires.